Nos conseils pour l'accueil de votre animal

Dans tous les cas, en cas de difficulté ou même de doute après avoir accueilli un de nos pensionnaires, n'hésitez pas à nous solliciter, nous nous mobiliserons pour accompagner votre adoption (envoyer un mail : spacarquefou@yahoo.fr). Ne restez pas seul en cas de souci post-adoption, ne laissez pas une difficulté s'installer, contactez-nous !

Nourriture

  • Donnez lui à manger en 2 fois pour une meilleure digestion et limiter les risques de torsion de l'estomac chez les chiens de grande taille ou ayant un thorax long. Ne lui faîtes pas faire d' exercice après le repas. Cela rend la digestion difficile. Cela peut même être dangereux, voire mortel, pour les chiens de grande taille, qui sont sujets à la torsion de l'estomac.


  • Les croquettes permettent une alimentation plus équilibrée que la pâté et meilleure pour les dents puisque le chien doit les croquer.


  • Créez lui un espace dans un endroit calme de la maison et non près d'une porte où il serait sans cesse dérangé par les allées et venues de la famille, pas trop près des radiateurs, à l'abri des courants d'air.

 

Education

  • Vous allez devoir lui apprendre à adopter de bonnes habitudes et il y a fort à parier qu'il ne les connait que partiellement. Or, chiens et humains ne parlent pas la même langue…Deux options s'offrent à vous : le réprimander à chaque bêtise ou le récompenser à chaque attitude "correcte". Réprimander un chien est bien plus facile qu'on ne le pense : ignorez le quelques secondes, tournez lui le dos et ne le regardez pas. Il comprendra parfaitement votre mécontentement. Bien entendu vous proscrirez toute attitude agressive qui n'aura d'effet que de dégrader la relation qui s'installera entre vous et votre chien. Pour récompenser un chien, une caresse, une friandise à chaque "bon" comportement et rapidement il cherchera à reproduire ce même comportement (parfois même un peu trop souvent, ce qui occasionne des moments amusants…). Privilégiez la récompense à la réprimande : elle montre en effet d'emblée quel est le comportement attendu et permet d'ancrer ce comportement dans les habitudes du chien.


  • Si votre chien aboie pendant votre absence : évitez tout rituel avant vos départs (prendre les clés, le sac, embrasser longuement le chien...) qui font comprendre au chien que vous partez. Vous pouvez essayer de laisser un fonds sonore comme la radio, et des jouets. Durant votre absence, vous pourrez installer votre chien dans un endroit confiné, une petite pièce avec bien entendu de l'eau et un endroit pour se reposer. Les chiens sont davantage rassurés lorsqu'ils sont dans un environnement plutôt restreint. On trouve par ailleurs dans le commerce une multitude de jouets percés à chaque extrémité : on peut y introduire des friandises ou une partie de la ration de croquettes. Donnez ce jouet à votre chien au moment de votre départ, le temps qu'il cherche à attraper toutes les croquettes il ne se sera pas rendu compte de votre absence (et vous serez peut-être même revenu). Croyez-le, jouets testés et approuvés par bon nombre de bénévoles !


  • Si votre chien n'obéit pas très bien au rappel et que vous attendez longtemps avant qu'il revienne vers vous, ne le réprimandez pas lorsqu'il se décide à revenir : il assimilerait la punition à son retour et finirait par ne plus revenir du tout par peur de se faire punir. Au contraire, récompensez-le quand il revient : une caresse, une friandise et il reproduira ce comportement qui sera ancré dans ses habitudes.


  • Evitez de lui donner des vieilles chaussures ou chaussons en guise de jouet car le chien ne fera pas la différence avec les neufs plus tard et risquerait de mâchouiller vos chaussures préférées de la même façon que vos vieilles baskets!


  • Vous accueillez un chiot dans votre famille et il est important de l'éduquer : le chiot n'est ni un jouet, ni un enfant. Il deviendra vite un chien adulte, avec un caractère plus ou moins affirmé.

  • Votre chien arrive chez vous dans un environnement qu'il ne connait pas, avec des "humains" qu'il ne connait pas et par rapport au refuge c'est un changement radical dans sa vie. Préparez son arrivée en installant un endroit confortable dans lequel il pourra se reposer, dans un endroit calme dans la maison mais avec vous pour éviter qu'il ne se sente seul.


 


Sorties

 

Beaucoup de gens s'imaginent qu'un chien saura se satisfaire d'une maison avec jardin. C'est vrai mais en aucun cas suffisant. Un chien a besoin de sortir, explorer, sentir les odeurs, rencontrer ou sentir d'autres chiens…tout comme nous qui ne pouvons pas vivre enfermés.

Des chiens sortis, des chiens heureux.                        Après une bonne sortie, votre chien sera bien plus "zen"...


Vous devrez donc promener votre chien tous les jours, en tenant compte de plusieurs paramètres :

 

  • l'âge de votre chien : un chiot se fatigue très vite, de même qu'un chien âgé,
  • le surpoids éventuel de votre chien : limiter la durée des sorties le temps qu'il perde un peu de poids,
  • la vie antérieure de votre chien : tout juste sortis de leur box, les chiens ont souvent besoin de se remuscler un peu…
  • la chaleur : s'il fait chaud, privilégiez les endroits à l'ombre ou les horaires durant lesquels la chaleur est moins excessive

Mais bien entendu nous comptons sur vous pour faire preuve de bon sens...


Si votre chien devient nerveux, hyperactif, déprimé, hypotonique, la première question à se poser est la suivante : est-il suffisamment promené ? Il se peut en effet qu'il devienne nerveux par manque d'activité ou qu'il déprime par ennui. Si c'est le cas vous risquez rapidement d'avoir à faire face à des problème de comportement.

Jouez avec votre chien, bons moments assurés !

 

Attention également aux premières sorties : votre chien vient de quitter le refuge, et si vous le promenez sans laisse il faut bien avoir conscience qu'un simple bruit peut l'effrayer et le faire fuir. Habituez donc votre chien à se promener avec vous en laisse, puis une fois de bonnes habitudes prises, utilisez une longe de 10 mètres (vous pouvez vous en procurer au rayon équitation à Decathlon, ou utiliser une corde d'escalade) pour lui offrir plus de liberté. Ensuite vous pouvez le laisser en laissant la longe accrochée à son collier, en cas de fuite vous pourrez rattraper la longe rapidement. Une fois ces étapes franchies vous pourrez le laisser en liberté en l'ayant habitué à revenir au rappel bien entendu...

Mais là encore, rien ne remplace le bon sens !

Matériel :


Avant d'adopter, il vous faudra un minimum de matériel :


  • 1 gamelle pour les croquettes + 1 gamelle pour l'eau,
  • 1 tapis ou coussin ou tout autre endroit sur lequel pourra se reposer le chien,
  • de la nourriture,
  • une laisse + collier ou harnais,
  • un jouet (une vieille balle de tennis fait l'affaire),
  • une brosse,
  • un produit anti-parasites + un vermifuge
  • une médaille gravée avec vos coordonnées
Si votre chien tire beaucoup en laisse, le collier étrangleur ne résoudra rien ! Il lui abîmera la trachée, rien de plus. Votre chien aura des douleurs ce qui augmentera son stress et risque même de le faire tirer encore plus… Privilégiez un harnais bien plus confortable le temps que votre chien s'habitue, un collier plat le cas échéant.
Dans tous les cas, tous les conseils que vous pourrez trouver ne remplaceront pas le travail d'un professionnel de l'éducation et du comportement canin. Nous travaillons avec des éducateurs et comportementalistes en qui nous avons toute confiance, n'hésitez pas à nous contacter pour avoir leurs coordonnées (la première séance sera gratuite pour tout chien adopté à la SPA).

Soins :

 

 

Les produits médicaux (et donc utilisés par les humains) ne sont pas des produits vétérinaires : ne surtout pas désinfecter une plaie avec de l'éosine par exemple ou ne pas donner du paracétamol pour les douleurs : ce sont deux exemples de poison pour nos animaux !

 

Si vous voulez laver votre chien, utilisez du shampoing spécifique qui respectera le ph de la peau et évitera toute irritation. Ne le lavez pas souvent, la peau du chien n'est pas faite pour cela.

 

N'utilisez surtout pas de coton-tiges pour nettoyer les oreilles de votre chien. Utilisez un simple coton avec là aussi un produit spécifique.

 



Il est important de ne pas adopter des chiots de moins de deux mois. La mère de l'animal lui est indispensable durant cette période. Le premier mois est une phase nutritionnelle. Le deuxième est une phase d'éducation et de sociabilisation inculquées par la mère que vous ne serez pas capables de remplacer. Le chiot aura besoin de ces bases pour devenir un chien équilibré.